Screen

Profile

Layout

Direction

Menu Style

Personnaliser

Pablo Picasso, Guernica (1937)

Guernica

Pablo Picasso, 1937

huile sur toile

349,3 cm × 776,6 cm

Musée Reina Sofia à Madrid

alt



Guernica, une des œuvres les plus célèbre du peintre cubiste Pablo Picasso fut réalisée à la suite du bombardement de la ville de Guernica en Espagne. Bien que, vivant en France depuis 1900, Picasso à toujours garder son cœur en Espagne. Ce bombardement, qui devint un symbole de la répression franquiste à l'époque, le blessa profondément. Cette toile fut initialement commandé pour décorer le pavillon espagnole à l'exposition universelle de Paris de 1937.


Au centre, on distingue un cheval blessé ou plus exactement une jument, dont le est marqué par le viole. A droite, on distingue trois femme désarticulées avec, derrière elles, des bâtiments sombre et en flamme. Sur la gauche, une femme hurlant de douleur, porte son enfant mort. Elle est placé devant un taureau impassible représentant la force brutale et la cruauté. Dans le bas, on peut voir une tête d'homme ainsi qu'un bras coupé tenant une épée dont la lame est brisée. La seule trace d'espoir est une main tenant une petite fleur.


D'après les dessins préparatoire conservé au musée de la Reine Sofia à Madrid, plusieurs élément ne devait pas figurer sur la toile. Les recherches montrent que le tableaux ne représenter qu'une querelle entre chevaux et taureaux qu'un femme avec une lampe à la main, chasse de la place de la ville.

D'autres études récente montrerait cependant que le taureau ne serai que la représentation d'un Minotaure (bête mythologique à l'appétit sexuel jamais assouvi à laquelle Picasso se comparait avant Guernica) jouissant du viole d'une jument représentant symboliquement le peuple espagnole.

C'est après avoir vu dans la presse des images de Guernica en flamme que Picasso repensant son œuvre et y ajouta le bombardement, la vision de massacre ainsi que les flammes.

Cette œuvre imposante est traité globalement en noir et gris barré de jaune et blanc, Picasso aillant créé sa toile à partir de la presse écrite encore en noir et blanc à l'époque. Cependant, l'utilisation du noir et blanc n'est pas sans rappeler la photo de guerre et accentue la représentation de la mort de Guernica.


On assiste ici à une utilisation de la perspective propre au cubisme avec la représentation plusieurs plans simultanés. Ici sont mélangés les perspectives des personnages ainsi que celle des bâtiments. Rassembler sur la toile, toutes ces perspective s'entre choque pour donner une sensation de chaos en relation direct avec le sujet du tableau : Le bombardement de Guernica.


Vanhalewyn Zacharie









You are here